Wednesday , October 28 2020

L'angevin Fabrice Amedeo et Eric Péron dixièmes de la Transat Jacques Vabre 2019 – Angers Info



Fabrice Amedeo et Eric Péron, 10èmes sur Newrest-Art & Fenêtres – TJV 2019
© Jean-Marie Liot / Alea Peron celebrates taking the 10th place of the Imoca category of the Transat Jacques Vabre 2019 on November 11, 2019 in Bahia, Brazil. The Transat Jacques Vabre is a duo sailing race from Le Havre, France, to Salvador de Bahia, Brazil. (Photo by Jean-Marie Liot / Alea)

C'est ce lundi matin à 05 heures 16 minutes 07 secondes (heure de Paris), au cœur de la nuit au Brésil, que Fabrice Amedeo et Eric Péron ont coupé la ligne d'arrivée de la Transat Jacques Vabre. Après 14 jours 16 heures 01 minutes et 07 secondes de course, les hommes de Newrest – Art & Fenêtres ont accroché la dixième place dans la Baie de tous les Saints au terme dun final riche en suspense. Leur entente parfaite de bout en bout, les choix inspirés d'une option Sud dans le Golfe de Gascogne et d'une négociation du Pot au Noir dans l'Est leur permettent de rendre une très belle copie sur cette Route du Café. Un résultat décroché avec la manière qui marque aussi le franchissement dou nouveau cap dans la préparation du deuxième Vendee Globe de Fabrice Amedeo dont le départ sera donné dans moins dun an.

En quittant le port du Havre le 27 octobre dernier, Fabrice Amedeo et Eric Péron avaient en tête des objectifs clairs: signer la meilleure des courses, navigator sans avoir de regret et poursuivre la preparation au Vendée Globe 2020. Presque 15 jours plus tard, le contrat est plus que rempli! Sur le plan sportif, les skippers de Newrest – Art & Fenêtres ont parfaitement tiré leur épingle du jeu atlantique, jouant les bons coups et trouvant les belles inspirations. «Pour réussir cette Transat, il fallait cocher deux cases, résumait Fabrice à l’arrivée au Brésil. La première case, c'était partir sur une option Sud dans le Golfe de Gascogne, et la deuxième, passer plutôt à l’Est dans le Pot au Noir. Nous cochons ces deux cases, ce qui explique que nous faisons une jolie course ». Un constat également posé par Eric Péron: «Nous sommes plutôt assez contents du rythme que nous avons su nous imposer. C'était intéressant de voir que nous étions dans le bon groupe, même si nous étions parfois un peu à l’écart, du fait de trajectoires pas assez précises. C'est un petit regret que nous pouvons avoir, ajouté à des petits aléas techniques which are peut-être eg bout à bout nous empêchent d'accrocher le wagon de devant. Mais globalement, nous pouvons être satisfaits ».

Jusqu’au bout ils auront bataillé pour finir avec l'Aart et la manière. Un finish sous haute tension qu'ils auront in livrer sans le grand gennaker déchiré au passage du Cap Vert et dont l'absence les aura pénalisés sur la conclusion, les empêchant d 'accrocher une deu places de mieux. Sur les pontons brésiliens, les deux marins évoquaient cette petite frustration, mais restaient heureux de toucher terre.

Une première course référence en Imoca

Ce résultat aura également été rendu possible par cette entente solide et sans faille entre les deux hommes which disputaient leur deuxième Transat Jacques Vabre commune. Du Havre à Salvador de Bahia, la cohabitation n'aura révélé ni tension ni lassitude, permettant non seulement de vivre cette course pleinement mais également de mettre tout en œuvre pour franchir un nouveau pallier sur la route du Vendée Globe pour le skipper de Newrest – Art & Fenêtres. «Cette belle Transat Jacques Vabre vient recompenser du travail bien sûr, mais aussi une belle complicité avec Eric, commentait Fabrice Amedeo. Dès le départ, nous avons navigu nous avons toujours navigué ensemble parce que nous commençons à avoir un peu d'expérience l’un avec l'autre. Nous avons fait notre course sans nous preoccuper des autres, en essayant d'être les plus efficaces possible. Dès la première nuit, nous sommes allés dormir, nous avions nos automatismes lun avec l’autre. C’est à l’image de notre navigation. Nous n'avons pas commis de grosse erreur, toujours constants et ça donne cette chouette Transat! Ce sera pour moi une première course référence en Imoca qui me montre comment progresser pour l'Aannée prochaine en vue du Vendée Globe ».

Co-skipper de Fabrice Amedeo sur cette transat en double, Eric Péron va poursuivre avec lui une collaboration dont lui aussi reconnait volontiers la réussite: «Avec Fabrice nous sommes vraiment sur la méme longueur d'onde, c'était vraiment très agré. A aucun instant de cette Transat Jacques Vabre nousavons oublié que c'était une grande repétition pour le Vendée Globe l’année prochaine. Les axes de travail pour la suite vont et définis pour faire en sorte que Fabrice poursuive sa progression pour ce tour du monde en solitaire ».


Source link