Wednesday , April 8 2020
Home / morocco / Revue de presse économique du 22 octobre 2019

Revue de presse économique du 22 octobre 2019



Voici les principaux titres développés par la presse nationale de ce mardi:

Le Matin:

• La justice est l'une des clés essentielles pour fortifier le climat des affaires, promouvoir la liberté d'entreprendre et protéger l'entreprise, a souligné Sa Majesté le Roi Mohammed VI, notant que la mise en place d'un climat propice à l'investissement requiert des garanties juridiques et économiques susceptibles de renforcer la confiance dans le système judiciaire. "Au-delà de l'actualisation des législations incitatives en vigueur, la mise en place d'un climat propice à l'investissement requiert des garanties juridiques et économiques susceptibles de renforcer la confiance and s le système judiciaire et d'assurer une sécititale toté auxéale investisseurs ", a relevé le Souverain dans un message adressé, lundi à Marrakech, aux participants à la 2ème conférence internationale sur la justice, dont lecture a été donnée par le ministre d'État chargé des droits de l'Homme et des Relations avec le Parliament, Mustapha Ramid.

• Le Maroc, en tant que hub africain, s'est inscrit au cœur de l'intégration régionale et continentale, qui constitue un enjeu majeur pour le développement de l'Afrique, ont affirmé les intervenants lors de la séance inaugurale de la 4ème de dition des Rencontres Africa. Les participants ont souligné que louverture du Maroc sur le continent africain a permis au pays de renforcer ses investment en Afrique tout en étant à l'écoute des entreprises africaines qui souhaitent investir au Maroc. S'exprimant à cette occasion, l'Economiste en chef de la Coface, Julien Marcilly, a souligné que l'intégration du continent dans les chaînes de valeur mondiales passe par l'identification dans chaque pays d'un certain nombre de filières qui vont être capables de monter en gamme et être insérées dans ces chaînes, tel est le cas pour le maroc avec les secteurs automobile et aéronautique.

L’Economiste:

• Ceux qui s'attendaient à plus de clarté et de stabilité fiscale pour 2020 seront bien servis. Le projet de loi de finances ne sera pas une continuité des recommandations des 3es assises de la fiscalite. Les promesses n'engagent que ceux qui y croient. Le gouvernement a besoin de recettes et ne veut pas se hasarder à tenter d'être imaginative en bousculant les grilles tarifaires de l'impôt sur les sociétés. Plusieurs catégories verront leurs impôts augmenter au titre de l'exercice 2020. Il s'agit de tous les contribuables which are étaient imposés à 17.5%. Le barème passera désormais à 20%. Il s'appliquera aux bénéfices se situant entre 300,000 DH et 1 million de DH. Pour le gouvernement, c'est une mesure censée renforcer la compétitivité de l'industrie nationale sur les marches internationaux et s'aligner sur les "normes fiscales internationales, les standards de l'OCDE et les régles du code de conduite de l'Union européenne ".

• La masse salariale continue de progresser. Pour 2020, les dépenses de personnel front atteindre 119.68 milliards de DH contre 112.16 milliards de DH au cours de cette année, soit une progression de 6.7%. Cette enveloppe représente 9.88% du PIB, sel la la note de presentations. En dépit de cette progression, le gouvernement continue d'embaucher. Ainsi, le PLF 2020 prévoit la création de 23,112 postes budgétaires, en plus des 15,000 enseignants que les Académies régionales d'éducation-formation comptent recruter au cours de l'année prochaine. CES effectif seront répartis sur les différents ministères et les institutions publiques. Toutefois, c'est le département de l'Intérieur which is taille la part du lion en raflant 9,104 postes.

Aujourd'hui le Maroc:

• Le program de renouvellement des taxis a pris beaucoup de retard. Nous sommes encore très loin des objectifs initialement fixés. Pour les grands taxis, l'objective est d'atteindre 70% du parc en 2018, 86% en 2019 et 100% en 2020. Concernant les petits taxis, 60% du parc devait être renouvelé en 2018, 72% en 2019 et 88 % en 2020. Selon les derniers chiffres publiés dans le rapport sur les comptes spéciaux du Trésor accompagnant le projet de loi de Finances 2020, depuis le démarrage de l'opération, 40,450 taxis de 1ère catégorie (grands taxis) et 2ème catégorie (petits taxis) ) ont été renouvelés et une envelope de 2,585 millions DH a été mobilisée. Dans le détail, 2,000 MDH on the province of débloqués pour le renouvellement with 25,080 grands taxis, soit 56% du parc qui compte au total 45,000 grands taxis.

• A fin juin 2019, deux filières agricoles concentrent la quasi-totalité de la superficie mobilisée. Province 1,002 hectares seront exploités par des projets d'arboriculture fruitière et oléiculture. A cet effet, 830,37 hectares ont été mobilisés au premiere semestre de l'année au profit de 8 projets arboricoles. L'investissement y afferent porte sur un total de 104 millions by dirhams avec une prevision de 280 emplois à terme. L'oléiculture couvre pour sa part 16% de la superficie globale, soit 174 hectares mobilisés pour la mise en œuvre de 5 project d'une envelope globale de 52 millions de dirhams. Les projets programmés dans ce sens repentent uninvestment de 5,9 millions de dirhams.

L’Opinion:

• Le Maroc est en mesure de passer à la deuxième phase de flexibilité du dirham dès le premier signe d'un choc externe, tel qu'une flambée des prix du pétrole, a affirmé le Bank of Al-Maghrib, Abdellatif Jouahri. Après la première phase de reformes de l'année derniere, Al-Maghrib Bank continuera de maintenir la cotation du dirham dans un panier euro-dollar avec un ratio de 60% à 40% respectivement, a déclaré M. Jouahri, and an une interview l'agence Bloomberg. La prochaine etape consiste à élargir davantage la bande de fluctuation dès le premier signe d'un choc externe sur son économie, a ajouté le gouverneur de la banque centrale qui participait aux Assemblées annuelles du Fonds monétaire international (FMI) qui se tiennent du 14 au 20 octobre à Washington.

• Le Maroc a pu drainer en 2018 des entrées nettes d'Investissements directs à l'étranger (IDE) de 3.6 milliards de dollars, soit une hausse de 36% par rapport à 2017, sel rapport le économique et financier accompagnant le projet) de loi de Finances (PLF 2020). Grâce à ce résultat, le Maroc a amélioré son régional s'adjugeant la quatrième position en Afrique en termes d'accueil des IDE, juste derrière l'Egypte (6.8 milliards de dollars), l'Afrique du Sud (5, 3 milliards) et le Congo (4.3 milliards), souligne le rapport. En 2018, la structure par pays des entrées d'IDE au Maroc permet de relever le net rebond des investissements originaires de l'Irlande, qui est devenue le premier investisseur au Maroc, avec 20% du total, après 10% en 2017, fait observer la même source.

Al Bayane:

• Des experts se sont penchés sur les différents moyens de prevention de l'Ausage des drogues, lors de la 2ème édition du Congrès sur l'addictologie. Les participants à cette rencontre ont souligné que plusieurs facteurs socio-économiques, notamment la précarité sociale, sont à l'origine de la vulnérabilité vis-à-vis de lilisation des drogues. A l'instar des autres pays, le Maroc est confronté aux problèmes des drogues, a indiqué le directeur de l'Observatoire marocain des drogues et addictions et directeur de l'Hôpital Arrazi de Salé, Jalal Toufiq, mettant en avant la nécessité de metre en place des moyens efficaces pour protéger la société, notation les jeunes, contre tous types de drogues. Et d'ajouter que le Maroc dispose de plusieurs plans d'action et d'une vision stratégique à cet égard, regrettant toutefois le manque de ressources humaines qualifiées en matière d'dadictologie.

• Le dirham s'est stabilisé par rapport à l'euro et s'est apprécié de 0.43% vis-à-vis du dollar lors de la period allant du 10 au 16 octobre, selon Bank Al-Maghrib (BAM). Lors de l'adjudication du 15 octobre 2019, le Trésor a retenu 1.5 milliard de dirhams (MMDH) sur un montant proposé de 5.2 MMDH. Les souscriptions ont porté à hauteur de 400 millions de dirhams sur des bons à 13 semaines (taux de 2.17%), de 300 millions sur les valeurs à 52 semaines (taux de 2.28%) et 800 millions sur des maturités de 2 ans (taux de 2.36%). Tenant compte de remboursements durant la allant period du 17 au 23 octobre 2019 d'un montant de 7.9 MMDH, l'encours des bons du Trésor devrait s'établir au 23 octobre à 550 MMDH, en hausse de 1.9% par rapport à fin 2018. BAM selon, les réserves internationales nettes as établies à 231.3 MMDH, en baisse de 0.3% d'une semaine à l'autre et en progression de 3.4% en glissement annuel.

Libération:

• Plus d'une centaine d'opérateurs économiques ont débattu à El Jadida du climat des affaires dans cette province et des moyens de renforcement de son attractivité économique, en marge de la 12ème édition du Salon du Cheval qui se tient au Parc d'Exposition Mohammed VI. Les participants on échangé autour de l'offre territoriale de la province, du concept du marketing territorial et des besoins des entrepreneurs locaux, sur fond d'une volonté collective des opérateurs, d'œuvrer à améliorer le positionnement et la compétitivité de la région pour attirer davantage d'investissements, d'autant plus que celle-ci dispose d'atouts indéniables, notamment des infrastructures solides, deux zones industrielles, une soixantaine d'unités touristiques et une activité commerciale dynamique, mais aus grâce à des secteurs agric etique hut toujours also performants.

• L'encours des financements par Mourabaha des banques et fenêtres participatives a totalisé 7.17 milliards de dirhams (MMDH) à fin juillet dernier, contr 4.55 MMDH à fin 2018, so une évolution annuelle de 174%, selon Bank Al- Maghrib (BAM). Cet encours englobe la Mourabaha immobilière avec un volume de 6.58 MMDH, la Mourabaha Auto avec 568 MDH et les produits de la Mourabaha équipement qui ont totalisé 24.27 MDH, pricem BAM and relative son rapport aux auxursurs des banques et fenêtres participatives. Concernant l'encours des financements Mourabaha hors marges constatées d'avance (marge bénéficiaire globale fixée dans le contrat de vente par Mourabaha), il est passé quant à lui de 3.20 MMDH à fin 2018 à 5.05 MMDH à fin juillet 2019 , soit une évolution annuelle de 175%.

Al Alam:

• Bharat Electronics limited (BL), indien de l'électronique de défense leader, a respondent à l'appel d'offres lancé par le Maroc pour l'achat et la modernization des radars de surveillance et de contrôle au niveau des aéroports nationaux, a indiqué son directeur général à la coopération internationale, Anil Pant. L'entreprise est disposée à partager son savoir-faire technologique avec des pays amis comme le Royaume, at-il expliqué, notant que BL a également proposé au Maroc ses services en vue d'améliorer les chars de fabrication russe T72 dont dispose le Maroc . • La Caisse Marocaine des Retraites lance à partir du 21 octobre 2019, l'Aopération annuelle de contrôle de vie des bénéficiaires de ses prestations, indique la CMR. Cette opération ciblée, consiste à changer exceptionnellement pour le mois d'octobre le mode de paiement de la pension des personnes concernées, résidant au Maroc, en mise à disposition bancaire (MAD), précise la CMR and un un communiqué, ajoutant que les personnes concernées ont été informées par courrier postal afin de se presés auprès de leur agence bancaire pour encaisser leur pension de préférence avant le 31 octobre, et au plus tard le 30 novembre 2019. Al Massae:

• L'article interdisant la saisie des biens et des fonds de l'Etat et des collectivités est de retour dans le PLF de 2020. En effet, l'article 9 dudit projet, stipule que les créanciers porteurs de titres ou de jugements exécutoires à l'encontre de l'Etat ne peuvent se pourvoir en paiement que devant les services ordonnateurs de l'administration publique concernée. Le texte prévoit un délai de 60 jours en cas d'une décision de justice définitive, passée en force de choosing jugée, qui condamne l'Etat au paiement d'une somme déterminée. L’article 9 affirme vers sa fin que "les biens et les fonds de l'atat ne peuvent, toutefois, faire l'objet de saisie à cette fin".

• Dans l'optique de sort de la liste grise relative à "l'évasion fiscale", le PLF 2020 prévoit un ensemble de mesures pour en finec avec les exonérations dont bénéficient les entreprises implantées dans les zones franches. Le PLF propose, par la même, de changer l'appellation de ces zones qui devient "Zone d'accélération industrielle". En vertu de ces modifications, après 5 années d'exonération, des taxes de 15% pour l'IS et de 20% pour l'IR seront appliquées aux entreprises exerçant dans ces zones, sans prendre en considération le chiffre d'affaires local ou à l'exportation.
Al Ahdath Al maghribia:

• Le ministère de l'Energie, des mines et de l'environnement et le Center national de l'énergie, des sciences et technologies nucléaires (CNESTEN) ont signé un accord-cadre de partenariat dans les domaines de la recherche scientifique et technique et de la cartographie géochimique. Signé en préence du ministre de l'Energie, des mines et de l'environnement, Aziz Rebbah, cet accord-cadre a pour objective de promouvoir et de diversifier la coopération entre les deux parties ands le cadre des directives nationales pour exploiter au mieux le potentiel du Maroc.

• Bientôt un nouveau center d'addictologie à Casablanca. "Fajr" est le nom choisi pour le nouveau center d'addictologie qui ouvrira ses portes prochainement à Casablanca. Ce center sera le premier à bénéficier du partenariat signé récemment entre l'AAsociation marocaine de médecine addictive et pathologies associées, le ministère de la Santé et le laboratoire SOTHEMA d'industrie pharmaceutique. Ce partenariat public-privé vise le déprepement d'un réseau de médecine addictive et pathologies associées dans nombre de centers spécialisés. Le Center Fajr, qui ouvrira ses portes début novembre, sera le premier fruit de ce partenariat, qui bénéficiera par la suite à deux autres centers à Casablanca et à El Jadida, and s perspective de généraliser cette initiative sur l'ensemble du territoire national.

Al Ittihad Al Ichtiraki:

• Le ministère de la Santé a rendu hommage à l'équipe d'étudiants marocains en médecine qui a remporté la compétition internationale de simulation médicale SIMCUP, le 14 octobre à Prague. Intervenant à cette occasion, le ministre de la Santé, Khalid Ait Taleb s'est dit fier du sacre international de ces etudiants issus de la Faculté de médecine et de pharmacie d'Oujda qui ont dignement représent le Maroc et démontré leurs compétences. Il s'agit également d'une consécration internationale des efforts consentis par les acteurs nationaux du secteur de la santé, notamment en matière de formation, a souligné le ministre, félicitant tous ceux qui ont contribué à cette consécration.

• L'ambassade du Royaume du Maroc au Liban a annoncé qu'elle avait eg une ligne téléphonique à la disposition des membres de la communauté marocaine pour leur permettre de communiquer and les cas urgents liés aux manifestations populaires que connait ce pays. Selon l'ambassade, cette ligne téléphonique (+ 96181701065) est réservée exclusivement à la communauté marocaine vivant au Liban dans les cas urgents liés à la situation actuelle dans le pays. Depuis jeudi soir, le Liban connait des manifestations à Beyrouth et dans plusieurs villes, après que le gouvernement a annoncé l'inclusion de nouvelles taxes and le budget de l'année prochaine.

Akhbar Al Yaoum:

• Le ministère des Habous et des affaires islamiques compte envoyer des imams et des Muezzin à la Mecque pour effectuer le pèlerinage pour le compte de l'année 1441 de l'hégire. A cet effet, un imam et un Muezzzin seront sélectionnés dans chaque province après tirage au sort. Le ministère a demandé à ses délégués de lui proposer 5 imams et 5 Muezzin pour chaque région. Pour participer à ce tirage au sort, les candidats doivent être âgés de moins de 50 ans et doivent être en fonction au moment de leur candidature.

• Le résultat net ajusté part du groupe (RNPG) de Maroc Telecom a atteint plus de 4.6 milliards de dirhams (MMDH) au terme des neuf premiers mois de 2019, en croissance de 1.3% à base comparable, par rapport à It is the period of an auparavant. Cette performance est attribuable principalement à l'amélioration des activités au Maroc, explorer Maroc Telecom and the un communiqué sur ses résultats consolidés au 30 septembre, procéant que la base comparable illustre les effets de consolidation de "Tigo Tchad" comme the elle était effectivement product leu 1er juillet 2018, le maintien d'un taux de change constant Dirham / Ouguiya / Franc CFA et la neutralisation de l'impactation de l'application de la norme IFRS16 sur le résultat operation of avant amortissements (EBITDA), le résultat operation of ajusté (EBITA) ), le résultat net ajusté part du groupe, les flux nets de trésorerie opérationnels (CFFO) ajustés et la dette nette. Bayane Al Yaoum:

• Durant la période allant du 1er janvier à fin aout 2019, les services de sécurité dans les postes frontaliers ont avorté 57,537 tentatives d'immigration clandestine, a souligné Khalid Zerouali, Trustee-directeur de la migration et de la surveillance des frontier estres 5750 l'Intérieur, notant que les équipes de secours marocaines ont réussi à sauver 9,801 candidats à l'immigration clandestine. Le projet de démantèlement des réseaux criminels transfrontaliers impliqués dans la traite des personnes et le trafic illicite de migrants en Afrique du Nord, vise à soutenir le Royaume et le reste l'Afrique du Nord ands le démantèlement de ces régégég , en améliorant les capacités des autorités chargées de la détection et de l'interception de ces organizations criminelles, de même que leurs capacités d'identification et d'enquête and ces affaires, tout en protégeant les victimes.

• Le trafic des passagers au niveau de l'aéroport de Dakhla a enregistré une hausse de 39.33% en août dernier comparativement au même mois de l'année écoulée. Le nombre de passagers ayant transité par cette structure aéroportuaire en août dernier a atteint 25,778, contre seulement 18,501 voyageurs durant la même per period de l'Aannée 2018, selon des données de l'Office national des aéports (ONDA). L’aéroport s’est adjugé 1.03% du volume de trafic enregistré au cours de la période janvier-août au niveau des différents aéroports du Royaume, se plaçant of the province à la 9ème place à l’échelle nationale.

Rissalat Al Oumma:

• Le gouvernement a revu à la baisse l'enveloppe allouée à la caisse de compensation au titre du PLF 2020. Elle est, ainsi, passée à 13,640 milliards de dirhams (MMDH) contre 17,670 MMDH en 2019. Après la suppression des subventions des hydrocarbures en 2015, les dépenses de la caisse de compensation ont significativement baissé, oscillant entre 13,5 et 17,1 MMDH durant les cinq dernières années, indique le ministère de l'Économie, des finances et de la reforme de l'administration dans son rapport sur la compensation accompagnant le PLF 2020, soulignant que cette mesure a permis d'alléger le budget général.

• Avec l'accréditation officielle de l'ambassadeur marocain à Pretoria, Youssef Amrani, le Maroc et l'Afrique du Sud semblent en passe d'entamer un rapprochement qui s'impose comme "une nécessité" pour l'intégration africaine, estime wherecheche le célèbre analyste sud-africain, Peter Fabricius. "Le Maroc et l'Afrique du Sud ont beaucoup à offrir au continent africain", a dit M. Fabricius dans une interview. Les deux pays sont les premiers investisseurs africains en Afrique et sont reconnus comme les deux principaux hubs économiques dans le continent, a affirmé l'analyste, soulignant que ces atouts permettent aux deux pays de jouer un rôle de premier plan and le le processus d'integation en cours dans le continent. Les deux pays, forts de leurs bases économiques solides et leurs places respectives sur l'échiquier mondial, sont bien position donés pour donner le coup de fouet nécessaire à la promotion du commerce intra-africain et lencouragement des investissements générateurs d'emplois, a poursuivi l'analyste, précisant que la zone de libre-exchange continentale africaine bénéficiera largement de l'apport des deux pays pour une prospérité partagée dans le continent.


Source link